ICSI

Hidden
JJ slash MM slash AAAA
Consentimiento*
Consentimiento

Responsable : Ovoclinic | Objectif : fournir les informations ou les services que vous demandez. | Légitimation : Consentement de l’intéressé | Destinataires : Aucune donnée ne sera cédée à des tiers sauf obligation légale. Droits : Accéder, rectifier et supprimer les données, ainsi que d’autres droits, comme expliqué dans les informations complémentaires. Informations complémentaires : Vous pouvez consulter les informations complémentaires et détaillées dans notre rubrique Politique de confidentialité.

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

L’ICSI (« Intracytoplasmic Injection » : injection intracytoplasmique en français) est la technique de fécondation la plus précise qui existe. Pour cela, on sélectionne un unique spermatozoïde puis on l’introduit dans l’ovule à l’aide d’une micro-aiguille spéciale. Cette technique a permis de parvenir à une fécondation chez des couples dont l’homme avait un sperme de faible qualité.

Pour réaliser l’ICSI, on utilise un microscope spécial permettant de voir les spermatozoïdes d’un échantillon de sperme et de sélectionner le plus apte à la fécondation.

À QUI CELA S’ADRESSE-T-IL ?

  • Hommes ayant un sperme de faible qualité (faible concentration de spermatozoïdes, problèmes de mobilité ou malformations) ;
  • Patients ayant des échantillons cryoconservés ;
  • Hommes azoospermiques ou ayant subi une vasectomie ;
  • Femmes sans partenaire masculin réalisant un traitement avec le sperme d’un donneur.

ÉTAPES

Plusieurs ovocytes sont prélevés chez la patiente en vue de leur fécondation en laboratoire. Pour cela, la patiente reçoit un traitement hormonal stimulant la croissance des follicules ovariens qui contiennent les ovocytes. Au bout de 10 jours environ, la ponction folliculaire est programmée. Elle est réalisée au bloc opératoire sous sédatif.

À partir d’un échantillon de sperme fourni par le partenaire (ou par un donneur pour les femmes seules), l’embryologiste sélectionne les spermatozoïdes les plus aptes à féconder les ovocytes. Ce choix est basé sur des critères tels que leur morphologie ou leur mobilité.

Chaque ovocyte est placé sur une plaque à 37° C et un seul spermatozoïde y est introduit à l’aide d’une micro-aiguille spéciale.

Après la fécondation, les embryons sont mis en culture pendant cinq jours, jusqu’à ce qu’ils atteignent le stade de blastocyste, après quoi on sélectionne les embryons de meilleure qualité pour les transférer à la patiente.

QUESTIONS FRÉQUENTES  

Pourrais-je vivre normalement pendant le traitement ?

Pendant le traitement, il est possible de ressentir des douleurs abdominales et une sensation de gonflement, mais la grande majorité des patientes peuvent conserver leurs habitudes. Le seul jour où il est conseillé de rester se reposer chez soi est le jour de la ponction folliculaire, étant donné que ce processus nécessite l’administration d’un sédatif. Dès le jour suivant, il est possible de reprendre son activité professionnelle sans problèmes.

 

Quand a lieu l’implantation ? Que dois-je faire après le transfert ?

L’implantation de l’embryon doit avoir lieu dans les 3 jours suivant le transfert d’embryon. C’est pourquoi il est recommandé de continuer à vivre normalement mais d’éviter les efforts importants, surtout les premiers jours. De plus, il est essentiel de continuer à prendre les médicaments prescrits par le gynécologue.