Scroll Top

Qu’est-ce qu’une hystéroscopie ?

Histeroscopia

L’hystéroscopie est un examen gynécologique simple et sûr que de nombreuses femmes ignorent encore aujourd’hui. Il est utilisé pour détecter, diagnostiquer et corriger les conditions de l’utérus et, en outre, il peut aider à connaître la cause de l’infertilité chez les femmes qui tentent de tomber enceintes depuis plus d’un an.

¿qu’est-ce qu’une hystéroscopie ?

L’hystéroscopie est une procédure au cours de laquelle l’intérieur du col de l’utérus et de l’utérus est examiné à l’aide d’un système optique qui transmet des images. Pour l’effectuer, la femme s’allonge sur une civière en position gynécologique ou de lithotomie. Le gynécologue place un spéculum pour élargir l’ouverture du vagin et nettoie le col avec une solution iodée. Par la suite, une caméra vidéo, de très fin calibre, est introduite à l’intérieur de l’utérus par le vagin.

Pour dilater la cavité utérine et avoir une meilleure visibilité de la zone, du dioxyde de carbone ou du sérum physiologique est normalement utilisé. De cette façon, le gynécologue verra les images sur un moniteur pour étudier l’utérus en détail et poser un diagnostic.

C’est une technique relativement simple qui ne laisse ni cicatrices ni blessures. Normalement, la guérison est rapide, ne nécessite pas d’hospitalisation et permet de reprendre une vie normale le jour même.

¿Pourquoi faire une hystéroscopie ?

L’hystéroscopie est utilisée pour visualiser, diagnostiquer et traiter différentes anomalies qui peuvent survenir dans la partie la plus interne de l’utérus, parmi lesquelles les suivantes :

  • Cause des avortements spontanés : cette technique permet de déterminer la raison pour laquelle la femme a subi au moins deux avortements consécutifs.
  • Causes pour lesquelles une grossesse n’est pas obtenue (infertilité féminine) : l’hystéroscopie permet de comprendre pourquoi une femme ne peut pas tomber enceinte après plus d’un an d’essais.
  • Cause de saignement anormal : utilisé pour diagnostiquer la cause de saignements abondants pendant les règles, entre les règles ou en cas de saignement pendant la ménopause (métrorragies post-ménopausiques).
  • Détecter et éliminer les fibromes et les polypes : ce sont deux types de croissances anormales dans l’utérus qui, bien qu’elles ne soient généralement pas cancéreuses, doivent être examinées.
  • Retirez le tissu cicatriciel de l’utérus : ce tissu se forme en raison d’un éventuel traumatisme secondaire résultant d’interventions chirurgicales telles que la myomectomie (une intervention chirurgicale visant à éliminer les fibromes utérins) et il peut être conseillé de l’enlever.
  • Implanter ou retirer un dispositif intra-utérin (DIU) : c’est une méthode contraceptive à long terme très efficace qui se place dans l’utérus et qui permettra d’éviter à long terme qu’une femme tombe enceinte. Il peut être retiré à la demande du patient ou pour cause d’expiration.
  • Avant de commencer tout traitement de fertilité : l’objectif est de vérifier que tout est correct avant la grossesse.

Malgré sa simplicité, l’hystéroscopie est considérée comme une technique invasive, nous ne l’inclurons donc pas systématiquement dans l’étude de fertilité si elle n’est pas nécessaire (selon les cas).

Types d’hystéroscopie

Ce test simple peut durer entre 15 minutes et une heure, selon la technique utilisée. Il existe deux types d’hystéroscopie :

Hystéroscopie diagnostique

Elle permet de diagnostiquer des altérations de l’endomètre (adhérences, polypes, néoplasmes…) ou de l’utérus (fibromes ou malformations). Il s’agit d’un test rapide, réalisé lors de la même consultation gynécologique et qui ne nécessite pas d’anesthésie, car il est peu invasif. Cependant, dans certains cas, une anesthésie locale ou une légère sédation peuvent être utilisées pour éviter toute gêne pour le patient. Si le professionnel observe de petites lésions lors de l’intervention, il peut les retirer ou prélever des échantillons pour analyse.

Hystéroscopie chirurgicale

Elle est réalisée lorsque la patiente a déjà diagnostiqué une altération utérine ou endométriale pouvant être corrigée par chirurgie. Elle est réalisée en salle d’opération et sous anesthésie générale, puisqu’un hystéroscopie plus grand et des outils gynécologiques sont utilisés.

Comment se préparer à une hystéroscopie ?

Pour réaliser une hystéroscopie, la femme ne doit pas avoir ses règles pour éviter des altérations des résultats. Vous ne devez pas non plus être enceinte, car le test pourrait nuire au fœtus. De plus, les douches vaginales et les crèmes doivent être évitées 24 heures à l’avance.

Publications similaires