Scroll Top

Comment se préparer physiquement et émotionnellement au traitement de fertilité

Relax

Les traitements de reproduction assistée entraînent d’importantes perturbations émotionnelles. À la peur et au stress s’ajoute le sentiment d’échec lorsque les choses ne se déroulent pas comme nous le souhaiterions. Avant d’entreprendre ce processus, il est normal d’avoir déjà parcouru un long chemin à la recherche de la grossesse.

Faire face au traitement de procréation médicalement assistée peut devenir une véritable montagne russe d’émotions, où l’excitation de l’attente d’une grossesse se mêle à une autre déception s’il est confirmé que celle-ci ne s’est pas produite.

Une période où tout compte : de la recherche constante d’informations pour comprendre pourquoi la conception n’a pas été possible, aux changements dans l’alimentation, les habitudes et l’exercice physique, jusqu’à la planification des rapports sexuels, qui enlève toute spontanéité aux rencontres, etc. Tout cela peut entraîner une énorme fatigue physique et émotionnelle au milieu d’une procédure de fécondation qui, en soi, peut générer beaucoup de stress.

C’est pourquoi il est essentiel de savoir à quoi nous sommes confrontés et d‘apprendre à contrôler tous ces facteurs psychologiques qui peuvent avoir une influence très négative sur la réalisation de la grossesse. C’est l’une des raisons pour lesquelles entre 15 % et 45 % des couples abandonnent le traitement.

Comment se préparer physiquement à un traitement de fertilité ?

La préparation à un traitement de fertilité dépend du type de traitement, car tout dépend du temps. Ce n’est pas la même chose pour une insémination artificielle, une FIV ou un don d’ovules. Dans le cas des hommes, l’équipe médicale fournira des directives spécifiques pour recueillir l’échantillon de sperme afin que le traitement se déroule de manière optimale.

Dans tous les cas, au quotidien, vous pouvez poser des gestes simples pour vous sentir mieux et rendre tout cela plus supportable. Dans ce sens, il est recommandé d’adopter une alimentation saine, d’éviter la caféine, de réduire la consommation d’alcool et de veiller à ce que le repos et le sommeil soient de qualité. De plus, il est conseillé de faire de l’exercice régulièrement, comme nager ou marcher.

Mais surtout, il est important de se sentir en forme, motivé et détendu pendant ces moments de préparation.

Maintenir une alimentation saine et équilibrée

Avant de commencer un traitement de fertilité, il est essentiel de prendre soin de son alimentation. Évitez les aliments riches en graisses trans et en sucres, et en fin de compte, la malbouffe. L’idéal est d’adopter un régime riche en fruits, légumes à feuilles vertes, protéines et calcium.

Bien dormir

Bien se reposer la nuit et essayer de dormir 8 heures est essentiel pour commencer un traitement de reproduction assistée. Essayer d’établir une heure régulière pour se coucher et se réveiller favorisera la normalisation des cycles.

Faire de l’exercice régulièrement

Le surpoids réduit considérablement les chances de tomber enceinte. Pour cette raison, il est recommandé de faire de l’exercice de manière modérée tous les jours. Marcher, nager ou faire du yoga sont des activités qui favorisent la fertilité en améliorant l’oxygénation et la circulation sanguine, équilibrant les hormones et réduisant le stress, l’un des principaux ennemis de la fertilité.

Comment se préparer émotionnellement à un traitement de fertilité ?

Sur le plan émotionnel, apprendre à gérer la patience est essentiel. Ces traitements ont tendance à s’étaler dans le temps, il est donc nécessaire d’apprendre à attendre et de ne pas se stresser si la grossesse ne se produit pas immédiatement. N’oubliez pas que les traitements de reproduction assistée prennent du temps.

Si vous avez un partenaire, il est recommandé de vous soutenir mutuellement. Et si vous êtes seule, cherchez quelqu’un en qui vous avez confiance à qui vous pouvez parler de vos problèmes en toute sincérité et expliquer ce que vous ressentez.

De plus, il est important de noter que le stress a une influence considérable sur le succès de ce type de traitement. Ainsi, la tranquillité d’esprit est fondamentale. N’oubliez pas que chaque pensée négative génère un message ou un état mental qui influencera les résultats.

Et n’oubliez pas de préparer un “plan B” au cas où vous n’atteindriez finalement pas votre objectif. Analysez les possibilités de tomber enceinte, les ressources que vous allez allouer et les traitements que vous êtes prêt(e) à essayer. De cette manière, vous pourrez mieux contrôler vos sentiments et aller de l’avant.

Publications similaires