Le saignement d’implantation est-il normal ?

sangrado implantación

Au début de la grossesse, les femmes commencent à ressentir de nouvelles sensations dans leur corps. Parmi ces sensations, il y a des saignements de *spotting* ou d’implantation qui surviennent dans les premiers jours après un transfert d’embryon.

Bien que ce saignement ne devrait pas être un signe d’inquiétude, il soulève souvent des questions car il se produit généralement à peu près au moment où une femme s’attend à avoir ses règles. Le saignement d’implantation est faible, de couleur foncée et s’arrête de lui-même après quelques jours. Par contre, les menstruations sont généralement plus abondantes et plus intensément rouges.

POURQUOI LE SAIGNEMENT D’IMPLANTATION SE PRODUIT-IL ?

Le transfert d’embryons est la dernière étape décisive de tout processus de procréation assistée ; c’est le moment d’introduire le blastocyste dans l’utérus. Le blastocyste est un embryon de cinq jours de développement, d’une taille de 200 microns et qui compte environ 150-200 cellules. L’implantation de cet embryon commencera un ou deux jours après le transfert, où elle est associée une meilleure synchronisation entre l’embryon et l’endomètre. C’est à ce moment de l’implantation que certains vaisseaux sanguins peuvent se rompre dans les parois de l’utérus et, par conséquent, des saignements qui apparaissent de couleur foncée.

D’autres symptômes peuvent accompagner l’apparition d’un saignement d’implantation. Et c’est que pendant ces jours, vous pouvez commencer à ressentir des changements dans le corps, tels que : Sensibilité des seins, changement de température basale, nausées, maux de tête, inconfort ou fatigue, entre autres. Tous ces symptômes sont normaux dans les premières semaines de grossesse.

Certaines femmes n’ont pas de saignement d’implantation, et chez des autres, il est plus abondant. Il est généralement normal de le confondre avec une menstruation légère. Si cela se produit, la femme peut ne pas se rendre compte qu’elle est enceinte, ce qui peut prêter à confusion lors de la détermination de la date d’accouchement du bébé.

D’autre part, si le saignement continue après la confirmation de la bêta HCG, un spécialiste doit être consulté pour vérifier s’il s’agit d’un avortement ou un avortement biochimique. Dans ce cas, le saignement est beaucoup plus abondant que le saignement qui survient lors de l’implantation. Ces types de pertes gestationnelles sont si précoces que la grossesse ne peut pas être confirmée par échographie. De la même manière, une autre des causes qui indiquent un avortement biochimique est la quantité de bêta HCG, car cette valeur n’augmente pas de façon exponentielle comme il se doit.

DISSIPEZ VOS DOUTES AVEC LES SPÉCIALISTES

En tout cas, il est très important d’observer tout signe ou symptôme et de consulter votre médecin afin qu’il puisse vous donner un véritable diagnostic. Chez Ovoclinic, nous sommes disponibles par WhatsApp et de manière présentielle pour toutes sortes de questions et d’urgences. Nous serons heureux de vous aider !